27 juillet 2008

Les enfants

D'une manière générale, Antananarivo ne donne pas l'image d'une ville riche. Bien au contraire. Mais de tous les spectacles, celui des enfants livrés sans rien à la rue est le plus dur à soutenir. Sur ce trottoir par exemple, en pleine journée et à même le sol, dorment deux jeunes adolescents, en haillons, pieds nus, d'une saleté repoussante, dans l'indifférence totale des passants. L'abandon des enfants fait partie de la vie quotidienne des Malgaches. Aucun quartier n'est épargné par cette misère. J'ai pris cette... [Lire la suite]