02 août 2008

Transports

Circuler dans Tana n'est pas forcément simple.

Le train n'est plus qu'un souvenir apporté par la colonisation.

Madarail

Cette locomotive diesel qui se faufile un chemin au marché témoigne de la vétusté du matériel et du désintérêt des Malgaches pour ce mode de transport.

Les plus courageux emprunteront les bus locaux.

Il s'agit en fait de camionnettes d'une dizaine de places, bondées, qui circulent dans les grandes artères de la ville.

bus

A ma connaissance, personne ne détient un plan des itinériaires empruntés. Le mieux, si on veut les emprunter, est de demander au contrôleur qui se tient debout sur le véhicule quelle est la bonne destination. Les arrêts sont fréquents.

Une option avantageuse consiste à prendre le taxi.

Taxi

Des forêts de 4L, des 2CV et de 205 attendent le client un peu partout dans la ville. Pour quelques euros, il est possible de se rendre n'importe où (compter 25 euros pour l'aéroport). En revanche, les taxis de Tana sont souvent en mauvais état et réservent des surprises. Tous ne parviennent pas à monter les côtes, et il n'est pas rare que le chauffeur doive s'arrêter pour faire repartir le moteur.

Une des joies de Tana est quand même d'être un musée vivant de l'automobile française.

Le_quartier_des_garagistes

Ici, dans le quartier des garagistes, on retrouve des pick-up 404 (si, si, ça a existé), une R12, une 4L, une R5, une 2CV désossée et une DS.

Ce quartier se trouve près des ministères, sur la route de l'Alliance française.

Posté par Brulard à 15:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Transports

    Bonsoir !

    Une petite visite ici m ' a fait du bien !
    merci !
    bonne semaine !
    bisous !

    Posté par Danielle, 13 octobre 2008 à 01:16 | | Répondre
Nouveau commentaire