27 juillet 2008

Au marché...

C'est surtout au marché que les rencontres se font. On privilégiera le marché central, à côté de l'avenue de l'Indépendance, où tout se trouve et tout se vend. Il draine une foule impressionnante de clients qui viennent quotidiennement se ravitailler ici.

Au_march_

Le voyageur occidental est évidemment peu habitué à ces viandes exposées sans moyen de réfrigération souvent sous un soleil de plomb. Mais l'ensemble a fière allure, et les bouchers sont heureux de montrer leurs étals.

Les_quatre_bouchers

En fait, il est assez rare que les Occidentaux se commettent dans ces endroits qui sont vraiment le lieu où les habitants de Tana (du moins ceux du centre historique) se retrouvent pour faire leurs courses. Ils y sont donc accueillis avec une vraie sympathie.

Vieux_au_march_

Ce vieux par exemple, a pris plaisir à se faire photographier. IL affiche une mine sérieuse et fière. Son physique merina ajoute à ce port altier.

Je n'oublie pas non plus ce boucher au physique asiatique plus prononcé, qui a accepté que je le prenne en photographie. Avec ses petites lunettes rondes, il avait un air d'intellectuel, visage impassible, regard vif, qui tranchait singulièrement au milieu des découpes de zébu suspendues aux crochets de son échoppe.

Boucher_au_march_

Au marché, à Tana, il ne faut pas manquer une espèce de grande cantine sombre où les clients s'attablent rapidement devant un plat de légumes ou de riz aux saucisses. On voit ici la serveuse de l'un de ces fast-food malgaches, intimidée par l'objectif.

La_serveuse_de_la_cantine

Dans cet univers accueillant et discret, il faut prendre le temps de parler aux gens qui attendent on ne sait pas toujours quoi. C'est le désoeuvrement de la misère. Un simple mot peut suffire à établir un contact chaleureux.

Inconnu_au_march_

Souvent, l'envie de communiquer pousse d'ailleurs ces passants à des saynètes amicales qui enjolivent l'image. Ainsi, beaucoup de Malgaches voient l'Occident à travers des représentations glanées ça et là à la télévision.

Kung_Fu_au_march_

Ici, un jeune Malgache renvoie à l'objectif l'image qu'il s'est forgée de l'Occident: des gestes empruntés aux arts martiaux... exprimant avec un sourire chaleureux une réaction de défense agressive face à l'autre...

Posté par Brulard à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Au marché...

Nouveau commentaire